user_mobilelogo

Le Cellier du samedi 5 mai au dimanche 29 juillet 2018.

Un parcours photographique singulier d’une centaine d’œuvres réalisées par 13 femmes photographes d’horizon aussi différents que l’Iran, la France, le Maroc, l’Afrique du Sud, la Finlande ou encore les Etats-Unis.

 expo cellier regards femmes

Proposée par l’association « La salle d’attente », une exposition collective de 13 femmes photographes se déroulera au Cellier du samedi 5 mai au dimanche 29 juillet 2018.

Créée en 2000 par Alain Collard, un ancien du « Mai de la photo de Reims », l’association veut montrer la photographie sous toutes les formes qu’il s’agisse d’expositions, d’éditions ou de rencontres. En 17 ans, 40 manifestations ont ainsi été organisées. L’exposition présentée au Cellier est la 41ème. L’idée en est venue à la fois d’une visite à Bruxelles d’une expo consacrée aux artistes féministes dans les années 70 et d’un constat sur le peu de place faite aux femmes dans les expositions de photographie alors qu’elles ont très présentes dans les écoles d’art.

La Salle d’attente propose ainsi pendant trois mois, un parcours photographique singulier d’une centaine d’œuvres réalisées par 13 femmes photographes d’horizon aussi différents que l’Iran, la France, le Maroc, l’Afrique du Sud, la Finlande ou encore les Etats-Unis. Il n’y a pas de thématique particulière aux œuvres présentées d’où le sentiment d’éclectisme que ressentira le visiteur. L’exposition s’ouvre sur une collection de 30 œuvres de Dorothea Lange (1895-1965). Icône de la photographie américaine de l’entre-deux guerres, elle s’est fait connaître par ses clichés sur la pauvreté et la misère aux Etats Unis lors de la grande dépression.

Dorothy Lange

Des images fortes comme celles d’Azadeh Akhlaghi, l’iranienne, qui reconstitue des assassinats politiques occultés dans son pays et dont aucune photographie ne témoigne aux images de Mélanie-Jane Frey sur l’Homo Politicus, une galerie de portraits d’hommes et de femmes politiques pleine d’humour en passant par celles pleine de beauté de la finlandaise Wilma Hurskainen, « Photographes (au féminin) » est une belle exposition dans une belle scénographie et dans un lieu, le Cellier, toujours aussi beau de la ville à découvrir jusqu’au 29 juillet.